Comment s’organiser pour reprendre le travail après l’accouchement ?

De nombreuses questions taraudent l’esprit des jeunes mamans. Comment concilier les activités professionnelles et les exigences de la maternité ? Comment générer des revenus sans renouer forcément avec les contraintes du bureau ?

Négocier un aménagement du temps de travail

Les femmes ne doivent pas appréhender la fin de leur congé de maternité avec inquiétude puisque la loi les protège et leur accorde des droits assez intéressants. Un employeur ne peut pas modifier unilatéralement leur contrat professionnel en raison de leur accouchement. Elles doivent pouvoir retrouver leur poste de travail à la reprise. Elle va donc continuer à percevoir une rémunération équivalente. La réglementation en vigueur indique également que les femmes disposent d’une heure quotidiennement pour la tétée de leur nourrisson. La meilleure astuce consiste à tirer le lait à l’avance pour qu’une nounou alimente le bébé.

De même, la loi autorise les mamans désireuses de passer davantage de temps avec leur bout de chou à négocier un aménagement des horaires de travail. Elles doivent simplement discuter avec leur employeur pour trouver un arrangement. Pour bénéficier de ce privilège, les femmes doivent justifier d’une ancienneté d’au moins un an dans une entreprise au moment de l’accouchement. Les sociétés inscrivent les autres accords et avantages liés à la maternité dans leur convention collective.

Opter pour un travail à domicile

Le web a profondément révolutionné le monde de l’emploi. Les jeunes mères peuvent désormais gagner facilement un revenu intéressant sans devoir se rendre au bureau. Cela leur permet de garder un œil permanent sur leur bébé.

  • Le test de produits gratuits représente un excellent travail à temps partiel pour les femmes en quête de liberté après leur accouchement. Elles reçoivent des échantillons d’articles à essayer. Les marques proposent une contrepartie financière en contrepartie de ce service. Les jeunes mamans peuvent dénicher plein d’offres sur ce site. Elles doivent bien lire les conditions de participation pour évaluer les risques encourus. Elles doivent s’assurer que ces tests ne présentent aucun danger pour elles et leur bébé.
  • Elles peuvent prendre part à des enquêtes rémunérées en ligne. Concrètement, elles s’inscrivent sur des sites de sondage pour répondre à des questions. Cela ne prend que quelques heures. Un bon profil leur garantit un revenu conséquent périodiquement.
  • Le blogging constitue également un travail à domicile idéal pour les jeunes mamans. Elles peuvent se former en rédaction web pour apprendre à créer une plateforme et à écrire des contenus de qualité pour les internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *